Quel budget pour faire construire ?

Combien coûte la construction d'une maison ?

Lorsqu’on souhaite construire sa maison, la question des dépenses à prévoir et du coût engendré par un tel projet arrive en tête de lice. Entre les coûts liés au terrain, les différentes taxes et assurances et les éléments à prendre en compte dans le calcul de son budget, il n’est pas toujours facile de s’y retrouver. Alors, combien coûte la construction d’une maison neuve ? Quelles sont les dépenses à prévoir pour faire construire sa maison ? Maisons Clair Logis vous répond !
Combien coûte la construction d'une maison ?

Et si vous vous faisiez accompagner par un professionnel ?

Avant de commencer la lecture de cet article, sachez que Maisons Clair Logis accompagne ses clients de A à Z.

 

De la recherche du terrain jusqu’à la livraison de votre future maison, nos conseillers en habitat sont là pour vous guider à chaque étape. Ne vous laissez donc pas impressionner ou décourager par l’ampleur de la tâche, vous ne serez pas seuls pour mener à bien votre projet de construction.  

 

Dans cet article, vous allez découvrir comment : 

1. Estimer le prix de votre terrain

2. Estimer le coût des taxes et assurances

3. Estimer le prix de votre maison

4. Estimer le coût de vos emprunts

Bien estimer le prix de son terrain

La décision d’acheter un terrain à bâtir peut sembler facile, mais elle est beaucoup plus complexe qu’on pourrait l’imaginer. En effet, faire le bon choix est primordial car il aura des conséquences non négligeables sur le coût de construction de votre maison.

Afin de choisir la parcelle la plus adaptée à votre projet et à votre situation, savez-vous quels sont les éléments à intégrer à votre budget lors de l’acquisition de votre terrain ? Non ? Pas de panique, on vous dit tout juste ici !

 

Prix du terrain selon les agglomérations

Actuellement, le prix des terrains à bâtir est en hausse. Et cela est encore plus vrai dans les communes où l’offre est inférieure à la demande.

Dans votre calcul, vous devrez tenir compte des perspectives de développement de l’agglomération, des transports en commun ainsi que des possibilités d’évolution du bien. Le prix varie donc grandement selon les agglomérations.

C’est pourquoi, on remarque que de plus en plus de Français font le choix d’un terrain plus petit pour construire leur maison et pouvoir ainsi accéder à la propriété.

Selon les chiffres du Ministère de la Transition Écologique publiée le 14 décembre 2021, le prix moyen du m2 de terrain acheté pour faire construire une maison neuve en France en 2020 était de 91€ (soit 3,7% supérieur à 2019).

« Avec une superficie moyenne des terrains achetés de 924 m² (- 1,2 %), le prix d’achat moyen des terrains augmente de 2,5 % pour s’établir à 84 100 euros.* »

A titre informatif, retrouvez ci-dessous un tableau présentant le prix et la surface des terrains en 2020 selon la région :

2020 : Prix et surface des terrains selon la région

Champ : France entière, terrains achetés par des particuliers en 2020 en vue de la construction d’une maison individuelle, permis délivrés en 2020.
*Source : SDES, EPTB 2020

À noter : si vous achetez votre terrain par l’intermédiaire d’une agence immobilière, les honoraires d’agence sont inclus dans le prix affiché du terrain.

Ces honoraires sont à la charge du vendeur c’est-à-dire que le prix net vendeur qui lui reviendra correspond au prix affiché moins les honoraires d’agence.

 En tant qu’acheteur, vous devrez régler la somme globale affichée comme prix de vente du terrain.

Prix du bornage de votre terrain

Si le bornage de votre parcelle n’a pas été réalisé, vous devrez l’ajouter au coût de construction de votre maison. C’est une étape obligatoire imposée par le PLU. Le bornage sert à délimiter votre terrain de celui de votre/vos voisins. Selon le professionnel, le coût de cette opération peut varier de 500 à 2000€.

Si vous optez pour un terrain en lotissement, sachez que le lotisseur aura déjà procédé au bornage de votre parcelle. Vous n’aurez donc pas à prendre en charge cette partie.

Frais de notaire et d’acquisition

À ne pas oublier lors du calcul de votre budget : les frais d’acquisition, appelés également frais de notaire, frais d’acte ou droits de mutation.

Ils sont composés de trois éléments :

  • les droits d’enregistrement qui sont destinés à l’administration fiscale et sont à verser au moment de la signature de l’acte d’authentique ;
  • les débours qui sont destinés au notaire et permettent de rembourser les frais qu’il aura avancé ;
  • les honoraires et émoluments qui correspondent à la rémunération du notaire.

Il faut compter en moyenne entre 5 et 7% du prix du terrain.

À noter que pour la construction d’une maison neuve, les frais de notaires sont à régler seulement sur le prix de votre terrain.

À l’inverse, pour l’achat d’un bien ancien, les frais de notaire sont à payer sur la totalité du bien acheté (terrain + maison). Il est donc financièrement beaucoup plus intéressant d’acheter un terrain à bâtir pour y faire construire sa maison neuve.

De plus, si vous souhaitez revendre votre maison neuve dans les 5 ans suivant sa construction, les frais de notaire seront réduits pour l’acheteur.

La Chambre des notaires de Paris met à votre disposition un simulateur en ligne pour calculer vos frais de notaire, n’hésitez pas à y jeter un œil !

Prix du raccordement de votre parcelle

Le raccordement au réseau d’eau, d’assainissement, de gaz, d’électricité et de téléphone est un aspect important car il va influencer le prix de votre terrain. Vous devrez donc porter une attention particulière à cet aspect.

Par exemple, un terrain en secteur diffus aura moins de chance d’être raccordé aux réseaux collectifs qu’un terrain en lotissement.

Si vous faites le choix d’une parcelle non viabilisée, vous devrez prévoir une enveloppe budgétaire supplémentaire par rapport au coût de construction de votre maison pour raccorder votre terrain aux différents réseaux afin que votre future maison soit habitable.

À savoir qu’on parle ici du raccordement de votre terrain aux réseaux collectifs, il faudra ensuite raccorder votre maison en elle-même à ces réseaux.

Dans le cas où votre maison ne peut pas être raccordée au réseau collectif d’assainissement, vous devrez prévoir l’installation d’une fosse septique pour la collecte de vos eaux usées. Il existe différents systèmes de fosse septique, le prix variera donc en fonction de votre choix. On peut tout de même estimer une fourchette comprise entre 3500€ et 8000€.

Le coût de viabilisation d’une parcelle, quant à lui, varie énormément selon différents critères (distance parcelle/réseaux publics, complexité du terrain, etc.). On estime son prix entre 5000 et 15000 € en moyenne.

Prix du terrassement

Le terrassier intervient au début du chantier pour préparer le terrain à accueillir votre future maison, réaliser un chemin d’accès au chantier et creuser les fondations. À la fin du chantier, il revient pour faire le raccordement de votre maison, la remise en place des terres et, parfois, le chemin d’accès définitif à la maison.

Le prix d’un terrassement se calcule généralement au m3 (ou m2). Il varie selon la nature du terrain, sa taille, son accessibilité, sa région géographique ainsi que les opérations à effectuer. Son prix moyen est estimé entre 25€ et 60€ / m3. Le tarif horaire moyen d’un terrassier se situe, quant à lui, entre 55€ et 85€ / heure.

Selon le professionnel à qui vous allez confier votre projet de construction (constructeur, architecte ou maître d’œuvre), le coût du terrassement pourra être à votre charge ou inclus dans les prestations proposées. Pensez donc bien à l’inclure à votre budget. 

 


 

Le prix de votre terrain est donc un élément essentiel de votre budget car il représente une part très importante du coût total de la construction de votre maison.

 

 

Construction maison : comment estimer les taxes et assurance ?

Bien intégrer les taxes et assurances à votre budget

Lors du calcul du prix de la construction d’une maison, il arrive souvent d’oublier de prendre en compte les taxes et assurances qui s’appliquent à un projet de construction. Afin de vous éclairer sur le sujet, vous trouverez ci-dessous une liste des principales taxes et assurances à inclure dans votre budget.

Les honoraires du professionnel de la construction

Les honoraires appliqués par le professionnel que vous aurez choisi pour construire votre maison (architecte, maître d’œuvre ou constructeur de maisons individuelles). On estime ces honoraires entre 8 à 12% du prix de construction d’une maison.

A savoir qu’en faisant construire avec un constructeur de maisons, il n’y a pas de notions d’honoraires puisqu’ils sont déjà inclus dans le contrat de construction qui vous sera proposé.

La taxe d’aménagement

La taxe d’aménagement revient à la collectivité où vous faites construire. Cet impôt créé en 2012, concerne toutes les constructions et aménagements nécessitant une autorisation d’urbanisme c’est-à-dire un permis de construire. Elle est calculée en fonction de la surface de plancher de votre future maison.

En 2022, son montant est fixée à 820€ le m2 en régions contre 929€ le m2 en Île-de-France.

L’assurance dommage-ouvrage

L’assurance dommage-ouvrage est obligatoire. Elle s’élève entre 2 à 4% du prix de construction de votre maison. A savoir qu’en passant par un constructeur de maisons, cette assurance sera forcément incluse dans votre Contrat de Construction de Maison Individuelle (CCMI) et donc dans le prix de votre maison.

Pour rappel, l’assurance dommage-ouvrage est une garantie qui permet la prise en charge rapide des travaux de réparation pour les dommages relevant de la garantie décennale, avant même que ne soit déterminé à qui, entreprise ou constructeur, revient la responsabilité des désordres constatés. Elle prend effet à compter de la fin de garantie de parfait achèvement. C’est une garantie importante qui sera demandée par l’acquéreur en cas de revente de la maison dans les 10 ans.

La Participation au financement de l’Assainissement Collectif (PFAC) 

La Participation au financement de l’Assainissement Collectif (PFAC) est une redevance demandée dans le cadre d’une installation d’assainissement raccordée ou à raccorder sur le réseau collectif d’assainissement. Elle concerne les communes qui possèdent le tout-à-l’égout. Elle est estimée par un taux au m² en fonction de votre collectivité et n’est redevable qu’une seule fois par m2 créée.

L’assurance habitation

L’assurance habitation est obligatoire dès votre entrée dans votre nouvelle habitation. Elle vous protège en cas de sinistre. Plusieurs établissements proposent ce type d’assurance (compagnie d’assurance et banques notamment). Afin de choisir celle qui correspond le mieux à votre situation et vos attentes, demandez plusieurs devis afin de comparer les différentes propositions. Il existe également de nombreux comparateurs en ligne pour vous aider à faire votre choix.

La taxe foncière

Vous devenez redevable de la taxe foncière lorsque la construction de votre maison est terminée. Elle est annuelle et calculée en fonction de la surface de votre maison et de ses annexes.

Dans le cadre d’une construction neuve, vous pouvez être exonéré de cette taxe durant les 2 ans suivant la livraison de votre maison.

Pour bénéficier de cette exonération, vous devez adresser une demande auprès du centre des impôts dont dépend votre nouveau logement au plus tard 90 jours après l’achèvement des travaux.

 

Quel budget pour faire construire sa maison ?

Faire construire sa maison : pour quel prix ?

La construction d’une maison neuve est une dépense importante qui nécessite de prendre en compte un certain nombre de postes de dépenses. Nous tenterons ici de dresser une liste des différents critères à inclure dans le calcul de votre budget de construction.

 

Prix d’une maison au m2

Selon les derniers chiffres communiqués par le Ministère de la Transition Écologique, le coût moyen d’une maison, pour une surface de plancher moyenne de 120m2 est de 183 300€. Si on ajoute le prix de la parcelle, le coût total s’élève en moyenne à 261 700€ (+3,2% par rapport à 2019).

A titre informatif, retrouvez ci-dessous un tableau présentant le prix et la surface des maisons en 2020 selon le degré de finition et le maître d’œuvre.

Maison individuelle : prix moyen au m2

Champ : France entière, permis délivrés en 2020 pour la construction d’une maison individuelle sur un terrain qu’il soit acheté ou non.
Source : SDES, EPTB 2020

Ces chiffres sont à considérer avec prudence puisqu’il représente une moyenne. Le budget à prévoir pour la construction d’une maison variera notamment en fonction de votre commune, de votre parcelle mais également des équipements, des finitions et des matériaux de construction choisis.

En effet, chaque projet étant unique, il est difficile d’estimer le prix d’une maison neuve sans connaître tous les éléments la constituant. En fonction des matériaux, des finitions, des équipements choisis, l’éventail de prix d’une maison neuve est large.

En revanche, malgré un investissement pouvant paraître parfois conséquent au départ, faire le bon choix sur ces éléments peut vous faire réaliser de véritables économies sur le long terme, et vous aider à valoriser votre bien dans le cadre d’une revente.

On ne le répètera donc jamais assez : il est absolument primordial de prendre le temps de penser votre projet dans son ensemble. Aussi, un professionnel tel qu’un constructeur de maisons sera à même de vous accompagner et de vous éclairer sur les choix les plus judicieux à faire en fonction de votre situation et de vos attentes.

Les matériaux et équipements à intégrer au coût de votre maison

Parmi les critères à prendre en compte dans le choix des matériaux, il y a notamment :

  • leurs performances techniques ;
  • leur durée de vie ;
  • leur facilité d’entretien ;
  • leur style architectural ;
  • leur coût d’achat.

En faisant appel à un constructeur de maisons, vous aurez la possibilité de personnaliser complètement votre maison.

En effet, afin que votre future maison corresponde à votre style de vie, chacun de nos modèles de maison est totalement personnalisable en termes de m2, de distribution des pièces ou encore de style architectural.

Nos modèles de maison sont une véritable boîte à idée pour trouver l’inspiration si vous en manquez ! Toutefois, sachez qu’il est également possible de partir de vos propres croquis et idées, votre conseiller et notre bureau d’études élaboreront ainsi les plans de votre future maison sur-mesure.

Vous aurez également la possibilité de choisir :

  • les tuiles composant la toiture de votre maison ;
  • les finitions extérieures ;
  • les menuiseries ;
  • les sanitaires ;
  • les équipements (système de chauffage, équipements de domotique, motorisation de votre porte de garage et/ou de vos volets roulants…).

Les modes de chauffage pour votre maison individuelle

En fonction de la région où se situe votre projet de construction, de l’environnement immédiat et de l’altitude de votre terrain, certains modes de chauffage seront plus adaptés que d’autres.

De plus, avec l’entrée en vigueur de la RE2020, certains matériaux et modes de chauffage sont désormais proscrits. C’est pourquoi, nous vous conseillons fortement de vous entourer de professionnels pour réaliser la maison de vos rêves.

Les aménagements intérieurs de votre maison neuve

N’oubliez pas, vous devrez également calculer et intégrer à votre budget divers éléments tels que :

  • le coût de votre cuisine : une cuisine sur-mesure sera évidemment bien plus onéreuse que l’achat d’une cuisine clé en main. Pour une cuisine tout équipée (électroménager inclus), comptez en moyenne de 3000€ à 12000€ selon le professionnel et le type de cuisine choisis ;
  • les peintures intérieures de votre maison: en passant par un professionnel, il faudra compter entre 20€ et 50€ par m2. A savoir que bon nombre de particuliers optent pour une solution moins onéreuse en réalisant leurs peintures par eux-mêmes ;
  • les revêtements de sols dans les chambres : dans le cas où vous souhaiteriez autre chose que du carrelage, par exemple du parquet, vous devrez prévoir de 15€ à 150€ par m2 pour la pose selon le type de parquet choisi (sol stratifié, parquet contrecollé ou encore parquet en bois massif). Afin de limiter les coûts, sachez que les parquets modernes vendus dans les enseignes spécialisées peuvent souvent être posés soi-même ;
  • le coût du mobilier de votre salle de bain : comprend le plan vasque et les meubles sous vasque, les parois de douche, les miroirs, etc. A savoir que les coûts varient en fonction du mobilier choisi, il est donc difficile d’en estimer le prix.

Les aménagements extérieurs de votre maison neuve

Souvent oubliés ou négligés, les aménagements extérieurs de votre maison (portail, clôtures, allées, terrasse(s), plantations…) sont pourtant un point essentiel qui feront de votre jardin un véritable lieu de vie !

Prévoyez en moyenne de 7 à 10% du coût de construction de votre maison pour ces aménagements (source : seloger.com).

 


 

Tous ces facteurs influeront sur le coût de construction de votre maison. C’est pourquoi il est nécessaire de bien penser votre projet en amont, de le détailler au maximum et, surtout, de vous faire accompagner par un professionnel.

Sachez également qu’en passant par un constructeur, vous bénéficierez des garanties du contrat de construction, aussi appelé CCMI, qui sécurisera votre investissement.

 

 

Projet construction : comment estimer le coût des emprunts ?

Estimer le coût des emprunts : prix moyen

La première chose à faire pour évaluer le coût de vos emprunts est de calculer l’apport personnel que vous pouvez dédier à votre projet.

Ensuite, il vous faudra choisir le plan de financement le plus économique et le mieux adapté à votre projet mais, surtout, à votre situation. Et, nous le savons, il n’est pas toujours facile de s’y retrouver et de faire le bon choix parmi les différentes offres de prêts.

Sachez que le montant des intérêts d’un crédit immobilier dépend de plusieurs éléments :

  • les taux d’intérêts en vigueur au moment de la réalisation de votre projet ;
  • la durée de votre prêt ;
  • le montant du capital emprunté ;
  • votre profil emprunteur (clients ou non de la banque sollicitée, bonne tenue de vos comptes, montant de votre épargne, statut professionnel, …) ;
  • les caractéristiques du projet

Il existe également des solutions complémentaires de financement tel que le prêt à taux zéro.

Afin de vous aider à trouver le plan de financement qui vous correspond, vous trouverez ci-dessous la liste des éléments à comparer :

Le taux d’intérêt

Ce taux est défini par les établissements financiers en fonction de votre dossier. Il existe deux types de taux : le taux fixe et le taux révisable.

Avec un taux fixe, pas de mauvaises surprises, le montant de vos mensualités ne changera pas durant toute la durée de remboursement.

En revanche, avec un taux variable, le montant de vos mensualités peut être revu à la baisse… comme à la hausse. Pour limiter ce risque, il est possible d’opter pour un taux variable révisable avec un butoir à la hausse, appelé cap.

Les mensualités

Les conditions du prêt qui vous sera proposé, les mensualités pourront être :

  • Modulables : une fois par an, à la hausse ou à la baisse en fonction de votre situation ;
  • Reportables : possibilité de reporter une ou plusieurs mensualités en fin de crédit, avec un nombre de reports limités ;
  • Lissées : dans le cas où votre financement est constitué de plusieurs crédits, les mensualités lissées permettent un remboursement constant pendant toute la durée du prêt.

La durée de remboursement

Ici, l’objectif va être de trouver le meilleur compromis entre durée totale de remboursement de votre prêt, montant des mensualités et valeur des intérêts à payer.

Renseignez-vous également auprès de votre banque par rapport aux possibilités de remboursements anticipés partiels : certains organismes vous permettent de réaliser ces opérations sans pénalités, ce qui peut être intéressant en cas d’évolution de votre situation pendant la durée du prêt.

Les intérêts intercalaires 

Avec ce dispositif, il est possible de ne payer que les intérêts liés à votre prêt au cours de la construction de votre maison et de commencer à rembourser le capital une fois que vous aurez emménager dans votre nouvelle maison. 

Cette option peut se révéler très utile pour éviter de devoir supporter à la fois votre loyer et la mensualité de votre prêt pendant la durée de la construction de votre maison.

Les assurances et garanties

La plupart des établissements bancaires vous proposeront une assurance, n’hésitez pas à faire jouer la concurrence pour obtenir les meilleures conditions. Sachez que l’assurance est obligatoire mais peut être souscrite auprès d’un autre organisme que celui qui vous octroiera votre prêt.

L’assurance couvre en général les principaux risques suivants :

  • invalidité permanente totale (IPT) ou partielle (IPP) ;
  • assurance décès ;
  • incapacité temporaire de travail (ITT).

Attention cependant, la perte d’emploi est de plus en plus rare dans les risques couverts, à moins de souscrire une assurance spécifique onéreuse.

Concernant la garantie du prêt, plusieurs options existent selon votre profil :

  • soit la caution par une société spécialisée (Crédit logement) ;
  • soit l’hypothèque de la maison
  • soit une inscription privilège de prêteurs de deniers (IPPD)

L’hypothèque et l’IPPD entraînent un acte notarié qui sera à votre charge.

A savoir que votre établissement financier peut tout à fait vous imposer l’une ou l’autre de ces options.

Pour rappel, la garantie de votre prêt permet à l’organisme financier qui vous octroie un prêt immobilier de se rembourser en cas de défaillance de règlement des mensualités par l’emprunteur.

 


 

Enfin, pour vous aider à calculer votre budget global, il ne faut surtout pas hésiter à consulter votre banquier. Il vous sera d’une aide précieuse dans la réalisation de votre projet de construction.

Aussi, vous pouvez trouver de nombreux simulateurs de prêts en ligne. Ces derniers vous permettront de vous faire une idée de votre capacité d’emprunt et des taux en vigueur. 

Votre constructeur de maisons, de par son réseau, pourra également vous accompagner dans votre projet et vous mettre en relation avec ses partenaires financiers.

Vous avez un projet ?

Demandez une étude personnalisée de votre projet gratuite et sans engagement

Constructeur de maisons depuis 60 ans
Personnalisation de votre maison
Des équipes régionales qui connaissent leur secteur
Un accompagnement de A à Z